Vénus de Lespugue

Cette statuette féminine est une ronde-bosse sculptée dans un morceau d’ivoire de mammouth. Elle a été découverte dans la grotte des Rideaux à Lespugue (Haute-Garonne) en août 1922 lors des fouilles conduites par René de Saint-Périer. Elle reposait en arrière de l’habitat préhistorique, dans la pénombre de la cavité, au sein d’une couche archéologique attribuée au Gravettien (31 000 à 22 000 ans avant le présent). Elle fut partiellement dégradée lors de sa découverte sous les coups de pioches des fouilleurs. Il s’agit de l’une des représentations féminines les plus célèbres de l’art préhistorique. Qualifiée de « vénus », elle affiche des caractères physiques, ou plutôt stylistiques, hors du commun. Du haut de ses 14,7 cm la « vénus » de Lespugue expose son corps nu et idéalisé, décomposé puis reconstruit autour de formes et de volumes symétriquement emboîtés. L’œuvre échappe à toutes les règles du naturalisme et constitue une expérience cubiste avant l’heure. 

Patrick Paillet – UMR 7194 - MNHN

Aide pour une utilisation optimale

Vue 3D

Vénus






Mesure :
0.0 mm
 

Médias associés