Praemegaceros verticornis

Le bois de massacre présenté appartient à l’espèce Praemegaceros verticornis, cervidé préhistorique de grande taille éteint aujourd’hui. Ce bois a été découvert à Saint-Prest (Eure-et-Loir) près de la ville de Chartres. En 1862, Auguste Laugel (1860-1914) détermine l’espèce gigantesque de Saint-Prest comme étant du Megaceros hibernicus, mais une révision récente des collections, détermine le grand cerf de Saint-Prest comme étant du Praemegaceros verticornis. Aujourd’hui, la collection du site préhistorique de Saint-Prest conservée au Muséum national d’Histoire naturelle, compte parmi ses restes, 140 éléments osseux de cervidés, dont 54 appartenant à cette espèce. La collection du Muséum national d’Histoire naturelle recense majoritairement des restes crâniens et dentaires (fragment de bois, pédicules, merrains, andouillers, molaires et prémolaires, maxillaires et mandibules), ce qui représente 42% des restes de la collection de Saint-Prest. Des fractures, marques, incisions sont observables sur les bois, pouvant être de nature anthropique (fait par la main de l’Homme préhistorique), ou naturelle. La présentation de ce bois de massacre suggère (ce qui est très original pour le Paléolithique) que les Hommes préhistorique ont eu pour habitude de briser les bois.

Ce bois de massacre appartenant au Praemegaceros verticornis a été modélisé dans le cadre d’un programme de recherche pluridisciplinaire au Muséum national d’Histoire naturelle (UMR-7194) avec le soutien d’Opus (Alliance Sorbonne Universités). Dans le cadre de ce programme, la révision de l’ensemble des collections de Saint-Prest a été effectuée. Ci-dessous est présentée la reconstitution 3D de ce bois.

Vanessa Coelho - UMR 7194 - MNHN

Vue 3D








Mesure :
0.0 mm
 

Médias associés