Météorite de l'Aigle

Tombée le 26 avril 1803 à 13h
Masse totale récoltée : 37 kg
Masse conservée au MNHN : 9,9 kg

Signe distinctif
La chute de l'Aigle a été déterminante dans l'acceptation de l'origine extraterrestre des météorites par les scientifiques.
Histoire
Le 26 avril 1803, la fragmentation du météoroïde de l'Aigle est à l'origine d'une pluie de météorites spectaculaire dans l'Orne : 3000 pierres tombées du ciel qui terrorisent les habitants. La nouvelle de l'évènement parvient alors rapidement jusqu'à l'Académie des sciences, qui dépêche sur place un jeune scientifique ; Jean-Baptiste Biot mène une enquête de grande ampleur auditionnant de nombreux « témoins de bonne foi », dressant une carte de la zone de chute. Ayant rassemblé un grand nombre de preuves morales et physiques, il met fin à la controverse autour de l'origine extraterrestre des pierres tombées du ciel.
Type : Chondrite ordinaire (L6)

Des fragments de la météorite sont visibles dans l’exposition « Météorites, entre ciel et terre » (Grande Galerie de l’Évolution) du 18 octobre 2017 au 10 juin 2018, ainsi que dans l'exposition « Trésors de la terre » (Galerie de Minéralogie et de Géologie).

Vue 3D








Mesure :
0.0 mm
 

Médias associés